A l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, du 16 au 24 novembre 2013, L’Atelier du Furoshiki part sur les routes de la Sarthe pour initier petits et grands à la réduction des déchets d’emballage à la source en réutilisant les textiles qui dorment dans les armoires.

A l’approche des fêtes, les participants pourront ainsi découvrir différentes manières d’emballer leurs cadeaux en respectant l’environnement tout en s’amusant.

Les communes de Loué, Brûlon, Bouloire, Bonnetable, Ballon et Neuville-sur-Sarthe proposent donc de nombreux ateliers gratuits : cliquez sur la rubrique Agenda pour en savoir plus.

Atelier d'initiation au furoshiki à Loué et Brûlon

 

Atelier d'initiation au furoshiki à Bouloire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Atelier d'initiation au Furoshiki à Ballon

Atelier d'initiation au furoshiki à Bonnetable

Atelier d'initiation au furoshiki à Neuville-sur-Sarthe

L’Atelier du Furoshiki s’est donné pour mission de rendre le furoshiki accessible au plus grand nombre. Aussi, le 17 octobre 2013, invitée par Florianne Livet (l’une des fondatrice de l’association) je me suis rendue à l’Association Orea pour un atelier découverte du furoshiki d’environ 1 heure destiné à une 10aine d’adhérents valides ou en situation de handicap (visuel ou moteur).

Après avoir présenté le furoshiki (ses origines et ses atouts écologiques), nous avons abordé plus particulièrement les matières textiles afin de privilégier l’approche tactile. Les participants ont ainsi pu toucher et se familiariser avec les différents tissus utilisés pour le furoshiki (coton, lin, soie, crêpe, etc.). Nous sommes ensuite rapidement passé à l’apprentissage des nœuds de base et d’un  pliage de sac cabas ainsi que d’un emballage cadeau. Guidés pas à pas par les explications orales, tous les participants ont réussi à nouer leur sac et leur emballage cadeau en furoshiki.

Atelier découverte à l'association Orea, Nantes.

©Florianne Livet

Cette première séance a été très concluante et a bien montré que le furoshiki peut être pratiqué même par des personnes en situation de handicap (ici, surtout visuel). L’Atelier du Furoshiki souhaite donc aller plus loin et a le projet d’adapter ses outils pédagogiques pour le public à handicap visuel (création de plaquettes de pliage en braille et dessins en relief par exemple), ce qui sera sûrement l’occasion de collaborer à  nouveau avec l’Association Orea.

L’Association Orea (signifie « super » en Grec), créé en 2005 a pour but de favoriser la mixité entre les personnes valides et les personnes en situation de handicap en faisant de la sensibilisation au handicap mental, moteur et sensoriel de manière ludique : jeux ou goûters sous bandeaux, découverte de sports comme le Baskin (basket inclusif accessible aux valides et toutes personnes en situation de handicap du moment qu’elles peuvent lancer une balle), initiation au Braille, Langue des signes française, etc. L’association réalise également le montage de projets solidaires en mixité comme le Projet Méli’orea.

 

 

La deuxième vie des objets

Élisabeth ANSTETT, Anthropologue, chargée de recherche au CNRS,  a créé « lecarnet de l’atelier “Deuxième vie des objets” qui a pour objectif de questionner lesenjeux culturels et sociaux du développement durable, à partir de recherches conduites sur les pratiques de récupération. »

Dans cette logique, le furoshiki a capté son attention et L’Atelier du Furoshiki a pus’exprimer et témoigner de son expériencesur ce sujet dans un article publié le 26 septembre 2013.

L’Atelier du Furoshiki a le plaisir de vous annoncer

les noms des gagnantes du concours « Le furoshiki dans tous ces états ».

Un grand bravo

à Myriam Remy, 1er prix,  et à Agnès Vachet, 2ème prix

qui ont su trouver des utilisations très originales à leurs furoshiki.

1er prix : Furoshiki à la plage ©Myriam Remy

2ème prix : A pas feutrés ©AgnèsVachet

Un grand merci à tous les autres participants

et particulièrement à Marie-Florence Choquet et Gisèle pour ces nouvelles idées de furoshiki !

Furoshiki et filage au fuseau ©Marie-Florence Choquet

Furoshiki chasse-mouche ©Gisèle

Si vous avez suivi notre projet « Les déchets nous assènent, le furoshiki entre en scène ! », vous avez peut-être déjà visité le site de Mélanie Gourdon, Les Ateliers de Mélanie, qui a mené le projet avec L’Atelier du Furoshiki.

Aujourd’hui, je vous propose de partir en voyage en suivant ces traces sonores sur Tamatam.

Tam a Tam

Depuis le début de l’été, Mélanie et Tristan se sont lancés dans un projet itinérant qui les entraine à pieds, à travers toute l’Europe (Islande, Finlande, Estonie, etc.).

En choisissant de faire du stop pour se déplacer et de dormir chez l’habitant, ils privilégient les rencontres et les échanges spontanés au gré des hasards et nous font partager leurs expériences, leurs découvertes à travers de courtes captations sonores de 57s.

Initiatives innovantes, ambiances de sauna, de marché, de festival ou témoignages de citoyens, ces paroles en mouvements nous emmènent vers d’autres horizons…

Ouvrez bien vos oreilles et écoutez Tamatam!

Livres
Livre
Furoshiki,
L’art d’emballer avec du tissu, nouvelle édition
Aurélie Le Marec
Edition Tutti Frutti,
Paris, 2012, 128 pages
17,50 €


Le furoshiki, un jeu d'enfant, plus de 20 pliages et créations!
Aurélie Le Marec
Edition Tutti Frutti,
Paris, 2014, 48 pages, 9,90 €


Vous pouvez les commander sur la boutique

ECOGESTES